February 9, 2017

January 12, 2017

Please reload

Recent Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Featured Posts

La contraction d'or Oeuf de jade/oeuf de yoni

January 10, 2017

 LA CONTRACTION D’OR

« En Chine, le secret de la « Contraction d’ Or » était jalousement gardé,

donnant un pouvoir suprême à celles qui en avaient la maîtrise

et était un enjeu chez les concubines pour gagner les faveurs de l’Empereur .

Celles qui y parvenaient, devenaient non seulement favorites,

mais aussi initiatrices impériales des secrets divins .

Femmes de Candeur, on les appelait aussi « femme casse-noisette »,

car elles pouvaient d’une seule contraction de leurs muscles vaginaux,

soit étrangler et casser le pénis de l’homme (d’où leur nom),

soit le faire « bander » de toute sa puissance, l’ériger en « soleil levant » ,

elles avaient donc le pouvoir de guérir les impuissances, stimuler les érections,

prévenir les éjaculations précoces, moduler les extases en jouant de la flute divine;

alchimistes et expertes en « sexopressure et sexualité curative »,

elles guérissaient les déviances masculines

et avaient la connaissance des secrets pour fortifier et allonger le pénis .

Par les modulations de la « contraction d’or », elles étaient souveraines de leur santé et actrices de leur vitalité

et savaient accoucher et allaiter dans l’extase ;

artistes talentueuses, accoucheuses et guérisseuses

elles étaient reconnues comme des femmes de sagesse insaisissables

et avaient la réputation d’obtenir ce qu’elles voulaient;

en sorcières impériales, maitrisant leurs cycle menstruels,

elles savaient chevaucher le temps, produire des élixirs alchimiques d’immortalité

leur permettant de rester éternellement jeunes ! » sw Devarup

Les enseignements tantriques et taoïstes préconisent toujours aux femmes,

d acquérir cette maitrise suprême, par la conscience et la pratique,

en stimulant les muscles vaginaux, le « Yoni Mudra »

cette partie «intime, subtile et contractile » du corps,

pour actionner la pompe à hormone, produisant le suprême nectar .

Ces contractions « travaillées » deviennent, dans la sexualité réflexes et involontaires

quand elles sont déclenchées par la vague orgastique .

La « contraction d’or » est donc une contraction réflexe et orgasmique .

« Le vagin étant entouré de nombreux muscles, nos prêtresses,

dès leur création se doivent de les fortifier et de les contrôler.

Le contrôle vaginal est une des clefs fondamentales

qui procure une puissance sexuelle illimitée chez la femelle,

et par la force des choses, chez l’homme » A. Parks

Pour pouvoir déclencher le réflexe de cette « Contraction d’ Or »,

la femme s’initie à fortifier et stimuler les muscles de son vagin,

par des exercices sollicitant ses contractions musculaires : les bandhas,

ou en utilisant des œufs en pierres précieuses, (ou en bois) ou des boules musicales .

LES BANDHAS

« Une femme doit apprendre à contracter sa yoni,

jusqu’à ce qu’elle contienne le lingam comme un doigt,

à l’ouvrir et à la fermer selon son bon plaisir,

il n’y a rien de plus plaisant pour un homme

qu’une femme qui sait contracter sa yoni » N. Douglas

Le mot « bandha » signifie action de lier, ligature, verrouillage .

Les Bandhas sont des techniques de contractions musculaires et énergétiques,

consistant à serrer ou contracter certaines zones musculaires du corps qui agissent

comme une « pompe » dans le but de bio-activer la circulation du Prâna .

Le « Mula bandha » ou « Yoni Mudra », fermeture de la racine,

demande de travailler pulsativement ces muscles en les serrant et desserrant ,

inspirer en contractant, se mettre en apnée en imaginant qu’on peut

« sucer ou téter », puis décontracter en poussant, en expulsant, en expirant .

Ces exercices permettront à l’homme de « retenir son éjaculation »

et à la femme de se « connecter à la contraction d’or de son vagin »

La pratique des bandhas sollicite et bio-active les contractions-réflexes,

pour les aider à se déclencher naturellement pendant l’orgasme .

Associées aux techniques du souffle, elles servent à renverser vers l’intérieur,

des énergies qui s’écouleraient normalement vers l’extérieur,

favorisant la rétention et l’inversion de l’énergie orgasmique .

Il s’agit ici d’apprendre à contracter les muscles pubbo-coccygiens

et les muscles entourant le périnée .

On peut exercer ces muscles à se fortifier en apprenant, quand on urine

à arrêter le jet à l’inspir, à le retenir en apnée, et le relâcher à l’expir

Mais la pratique avec les œufs est de loin la plus efficace .

LES OEUFS DE GEISHA

Les œufs de geisha ou œufs de Yoni sont des pierres précieuses ovales de 3 à 5 cm

conçues pour être introduites dans le vagin .

Ces œufs sont en général en Jade mais on peut utiliser d’autres pierres précieuses

Chaque pierre a une fonction différente et apporte des vibrations spécifiques .

Il est recommandé de choisir son œuf avec le plus grand soin,

le prendre dans sa main, le couver, et sentir ce que la vibration vous apporte

l’œuf de quartz rose apportera de la douceur et de l’amour (spirituel),

l’œuf de cristal de roche appellera la lumière, la conscience,

les œufs d’améthyste offriront des qualités curatives des profondeurs,

le jade favorisera la sagesse et la sérénité

le jaspe agira au niveau des réparations cellulaires..

« symbolique des Pierres, fruits secrets de la terre »

KUNG FU OVARIEN OU EXERCICE DE L’ŒUF

« Un étrange œuf en cristal se trouvait à l’intérieur de son Gala (sexe ) » A. Parks

Pour fortifier les fibres musculaires du « palais des délices »,

les femmes s’introduisent un œuf en bois ou en pierre précieuse dans le vagin,

qu’elles apprennent à faire descendre et monter le long du conduit vaginal,

en dissociant l’orifice, la partie centrale et le fond du canal ,

en distinguant les mouvements avant / arrière, gauche / droite, haut / bas,

les mouvement en cercle, reptiliens, par de subtiles contractions de leur vagin..

En position accroupie, se masser les seins,

faire descendre la chaleur des seins jusqu’au sexe,

se caresser, humidifier et introduire l’œuf dans le vagin,

qui se resserre autour et l’englobe .

Inspirer en aspirant l’œuf vers l’intérieur, en direction de l’utérus, en doux rythme,

garder l’œuf, retenir sa respiration, puis expirer, poussez légèrement vers le bas,

souffler, se détendre, aspirer en rétractant vers le haut, le refaire monter,

retenir son souffle, puis relâcher ;

quand la pratiquante se sent à l’aise, elle fait danser son œuf sur de la musique .

Ce mouvement sollicite, entraîne et fortifie aussi les muscles du périnée .

Pour « pondre » son œuf, pencher le buste droit légèrement en avant,

pousser éventuellement, il descend tout seul .

La femme doit apprendre à s’introduire l’œuf et à pondre « sans les mains »

Les gheishas quand elles avaient la maitrise pouvaient retourner l’œuf en elle

et lui faire faire des circonvolutions .